L'histoire de la rousquille

« Pour vous donner un peu de son royal trésor, le Roussillon chez nous en caresses s’épanche ! Il a mis son soleil dans ses mimosas d’or, il a mis sa douceur dans ses rousquilles blanches ! » écrivait le poète Albert Bausil en 1920.

Histoire de la Rousquille

La Rousquille reste étroitement liée au territoir du Vallespir dans le département des Pyrénées-Orientales. Très populaires au XIXème siècle, elles étaient fabriquées par des artisans confiseurs dans les montagnes du Vallespir, et plus particulièrement Arles-sur-Tech.

À l’origine, les Rousquilles étaient des anneaux de biscuit parfumés à l'anis, mis à sécher sur de longues et fines baguettes (les "Rosquillares" que les marchands ambulants portaient à l’épaule, les vendaient dans la rue, lors de foires et marchés. D'où le nom de "Rousquille".

Une tradition que l’on retrouve également de l’autre côté des Pyrénées.

La délicatesse de sa pâte tenait à un travail « d’abaissement » spécifique et de la mise en composition d’ingrédients bien particuliers encore inconnue de façon précise. Une fois la Rousquille cuite au four, elle est plongée dans un glaçage chaud avant d’être mise à sécher.

Dans le Vallespir, la pâtisserie Touron à Arles-sur-Tech prépare ce gâteau blanc avec une recette secrète depuis plus de 100 ans.

Un savoir-faire inégalé !

Un savoir-faire Inégalé !